Hypnose et hyperphagie : comment contrôler ses pulsions alimentaires ?

Méconnu de la plupart, l’hyperphagie est une forme de trouble alimentaire qui atteint autant d’hommes que de femmes. Elle se manifeste essentiellement par le biais d’une perte totale de contrôle des pulsions alimentaires. Le patient mange sans faim et généralement plus que nécessaire, sans jamais ressentir de sensation de satiété. Ce mal-être peut engendrer des conséquences graves sur la santé physique (obésité, diabète, hypertension artérielle) et psychologique (pathologie mentale sous-jacente) de l’individu sans une intervention professionnelle adéquate. Parmi les différentes disciplines qui traitent l’hyperphagie, l’hypnose est une méthode qui a longtemps fait ses preuves.

Gourmandise ou hyperphagie : comment les distinguer ?

La gourmandise est un péché mignon auquel on a parfois du mal à échapper. Mais entre vider une boîte entière de chocolat de temps à autre et manger de manière compulsive à longueur de journées, il y a une différence. 

On parle d’hyperphagie dès que l’individu mange une importante quantité de nourriture sans éprouver de plaisir particulier. L’hyperphagie touche aussi bien les hommes que les femmes, les adultes que les enfants. Elle se caractérise par des crises fréquentes à intervalle régulier déclenchées par un mal être lié à l’angoisse, de la tristesse ou de la solitude. Les personnes qui en souffrent sont quasiment systématiquement en surpoids, voire obèse, ce qui engendre évidemment une souffrance que va nourrir l’hyperphagie, entraînant la personne dans un cercle vicieux infernal.

Contrairement à d’autres troubles alimentaires, l’hyperphagie ne s’accompagne généralement d’aucun signe extérieur comme les vomissements, l’usage de laxatifs ou l’addiction à des activités physiques excessives.

On parle généralement d’hyperphagie dès que la consommation de nourriture survient à des moments réguliers de la journée, à raison de plus de deux fois par semaine, pendant au moins six mois.

En quoi l’hyperphage se différencie du boulimique ?

Le distinction entre l’hyperphagie et la boulimie est particulièrement ténue. Dans les deux cas, la personne concernée mange de grande quantité. La différence vient donc du fait que le boulimique, qui cherche à calmer une angoisse, à compenser un manque, un vide, cherche à se compenser après chaque crise.

Les conséquences néfastes de l’hyperphagie

Hommes et femmes sont nombreux à chercher refuge dans la nourriture pour combler un mal-être. Pourtant, les conséquences néfastes sur la santé physique et psychologique de l’individu sont aussi importantes. 

L’hyperphage développe généralement une importante sensation de culpabilité et de honte. La dépendance à la nourriture devient un cercle infernal dont il est souvent difficile de sortir seul.

En plus de causer des répercussions sur la vie en société et l’état psychologique de l’individu, l’hyperphagie engendre aussi des conséquences néfastes sur sa santé physique. Ce trouble alimentaire conduit souvent à des situations d’obésité ou de surcharge pondéral.

L’hypnose pour soigner l’hyperphagie

Pour guérir de l’hyperphagie, le patient doit faire preuve d’une volonté accrue, ce trouble alimentaire devant en effet être traité en profondeur. En aidant le patient à prendre conscience de son état, l’hypnose thérapeutique ou la PNL se présentent comme une aide précieuse.

L’hypnose est une thérapie cognitive qui permet au patient de retrouver un équilibre alimentaire. Les techniques de l’hypnose aident le patient à manger sans se culpabiliser et à savoir s’arrêter dès que la sensation de satiété survient. Il s’agit d’une méthode qui vise à réapprendre au patient comment prendre du plaisir à manger. 

L’hypnose agit essentiellement en profondeur pour réagencer le rapport du patient avec la nourriture. Pour cela, l’hypnothérapeute peut chercher la cause profonde du trouble alimentaire (troubles émotionnelles) pour en modifier la perception chez l’individu souffrant d’hyperphagie. Ces émotions, souvent liées au déclenchement d’une crise hyperphagique, entraînent un comportement compulsif. L’hypnose permet alors d’espacer ces crises jusqu’à les faire complètement disparaître.

Une autre technique, basée sur l’hypnose, consiste à utiliser des outils imaginaires pour aider l’inconscient du patient à combattre l’hyperphagie. Cela concerne notamment la mise en place d’un anneau gastrique mental, spécialement ancré dans son inconscient. Cette technique permet de maintenir l’esprit et le corps intimement liés afin d’aider le patient à avancer progressivement vers le chemin de la guérison.